Quelle est la différence entre la métaphysique et l'ontologie?


Réponse 1:

Il y a certainement un certain chevauchement, mais la métaphysique est plus large et peut être appliquée à un éventail de disciplines en dehors de l'ontologie (c'est-à-dire la métaphysique de l'épistémologie, l'éthique, le langage, etc.). Les opinions divergent à ce sujet, mais ma conception du domaine de la métaphysique est qu'il se préoccupe de questions plus abstraites et va plus en détail sur la nature sous-jacente des choses. La métaphysique est un cadre de raisonnement qui peut être appliqué à presque tout, et l'ontologie est l'une de ces choses. Mais vous avez raison, une question comme "quel est le statut ontologique de X" est également une question métaphysique.


Réponse 2:

L'ontologie est l'approche systématique de ce qui existe. Qu'est-ce que je veux dire par «basique»? Les types doivent être suffisamment généraux pour ne pas faire l'objet d'une des sciences spécifiques, comme la biologie. Considérez, par exemple, la distinction entre des choses particulières, comme vous et moi et le soleil, et les traits ou caractéristiques de ces objets. Toutes les sciences supposent cette distinction entre les objets et leurs propriétés. La compréhension de la nature de cette distinction est donc une question ontologique clé.

Mais l'ontologie n'est pas tout ce qu'il y a à la métaphysique. La métaphysique est comme l'ontologie en ce qu'elle concerne certains aspects très généraux de la réalité, tout ce qui est lié à la structure de la réalité. Ainsi, par exemple, la nature de la causalité, qu'il y ait libre arbitre, sont des questions métaphysiques. La question de savoir s'il existe un dieu est une question métaphysique, mais la métaphysique ne concerne pas uniquement les questions sur les entités non physiques. Il existe des conceptions métaphysiques matérialistes qui ne soutiennent pas l'existence d'entités non physiques. On pourrait dire que la métaphysique inclut l'ontologie mais aussi toute question très générale sur la réalité qui est si générale qu'elle ne se limite pas à l'une des sciences spéciales. Par exemple, la controverse entre le déterminisme et le libre arbitre.


Réponse 3:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 4:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 5:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 6:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 7:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 8:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 9:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 10:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 11:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 12:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 13:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.


Réponse 14:

La métaphysique est la pratique consistant à arracher des termes et des concepts à leur contexte de vie, dont ils ont un sens, puis à résumer et à réifier ces termes en termes métaphysiques. Une fois abstraits et détachés du sens commun et de l'usage réel, les termes métaphysiques font partie d'un langage métaphysique et n'ont que l'usage et la signification au sein de ce métaphysique, par exemple des jetons tautologiques réifiés qui sont absurdes s'ils sont "réappliqués" au monde ordinaire.

L'ontologie suit cette pratique avec seulement deux termes «être» et «existence». Par exemple, la déclaration simple et certaine de bon sens «les êtres existent» peut être métaphysicalisée, après de nombreuses années et des milliers de pages, en une proposition ontologique que «les êtres existent», avec la stipulation que les termes "êtres" et "existent" doivent être utilisés comme stipulé dans le babillage rassurant et obtus du discours métaphysique particulier.