Comment pourriez-vous faire la différence entre un bipolaire et le plaisir des gens?


Réponse 1:

Je m'occupe du trouble bipolaire depuis de nombreuses années. Il provoque des changements inhabituels d'humeur, d'énergie, de niveau d'activité et la capacité d'effectuer des tâches quotidiennes. Les humeurs passent du bonheur et de l'excitation (qui dure environ 7 jours) à la dépression (qui dure environ 2 semaines). Une personne atteinte de trouble bipolaire pourrait très bien être un plaisir pour les gens si elle a honte de son état, mais il lui serait très difficile de cacher les symptômes. Cela ne me dérange pas de dire à mes amis et à ma famille que j'ai un trouble bipolaire. Je n'en ai pas honte mais je me rends compte que beaucoup de gens le sont.


Réponse 2:

Quelle question bizarre et apparemment assez mal informée. Avez-vous une idée de ce que signifie être bipolaire, ou ce que signifie être un plaisir pour les gens? Je suis d'accord que vous devez faire des recherches, car l'un n'a rien à voir avec l'autre.

Soit dit en passant, je me réfère à moi-même comme bipolaire, pas comme quelqu'un avec bipolaire; comme je le vois, ce n'est pas comme avoir un rhume, ça fait partie de qui j'ai été, suis et serai toujours. Je m'en fiche de toute façon, bien que cette nomenclature semble être un problème d'actualité pour certaines personnes. Je me réfère également à moi-même comme étant court, et non comme quelqu'un ayant un défi vertical. Je suis aussi blanc, pas Européen de race blanche.

Donc, je ne suis pas du tout offensé par la plupart des termes, à moins qu'il ne soit clairement destiné à être désobligeant ou une insulte. C'est agréable d'essayer d'être inoffensif, mais c'est difficile d'être assez PC pour plaire à tout le monde tout le temps!


Réponse 3:

Quelle question bizarre et apparemment assez mal informée. Avez-vous une idée de ce que signifie être bipolaire, ou ce que signifie être un plaisir pour les gens? Je suis d'accord que vous devez faire des recherches, car l'un n'a rien à voir avec l'autre.

Soit dit en passant, je me réfère à moi-même comme bipolaire, pas comme quelqu'un avec bipolaire; comme je le vois, ce n'est pas comme avoir un rhume, ça fait partie de qui j'ai été, suis et serai toujours. Je m'en fiche de toute façon, bien que cette nomenclature semble être un problème d'actualité pour certaines personnes. Je me réfère également à moi-même comme étant court, et non comme quelqu'un ayant un défi vertical. Je suis aussi blanc, pas Européen de race blanche.

Donc, je ne suis pas du tout offensé par la plupart des termes, à moins qu'il ne soit clairement destiné à être désobligeant ou une insulte. C'est agréable d'essayer d'être inoffensif, mais c'est difficile d'être assez PC pour plaire à tout le monde tout le temps!