eu4 comment réduire l'influence


Réponse 1:

Je ne suis pas un expert sur le sujet, mais j'ai au moins trente heures sur Vic2 - pas tellement pour un jeu de paradoxe, honnêtement - et plus de 500 heures sur EU4.

Donc, les choses que j'ai remarquées tout de suite après avoir fini mon premier jeu sont les suivantes:

  1. Les points de mana ne sont pas la façon dont Vic2 fonctionne. Dans EU4, tout tourne autour de Mana: être en guerre depuis trop longtemps? Utilisez le mana pour réduire l'épuisement de la guerre. Vous n'avez pas beaucoup de main-d'œuvre? Dépensez du mana pour améliorer les provinces. Vous avez une mine d'or? Obtenez la production jusqu'à 10 dès que possible. Dans Vic2, les choses ne sont pas aussi abstraites. Si vous avez besoin de plus de soldats, vous devez augmenter vos dépenses militaires (pour que les soldats soient mieux payés) et motiver votre population à devenir soldats, lentement. En outre, cela ne fera pas grand-chose si votre population est trop faible parce que vous prendriez des emplois dans les usines, ce qui nuirait à votre économie.
  2. Tous les pays ne peuvent pas aller sur un WC - plus de destroyer des mondes Ulm. Le combat de Vic2 est centré sur le fait d'avoir les meilleures unités dans la plus grande quantité possible, ce qui vous oblige à vous tenir au courant de la technologie, ce qui vous oblige à être une nation occidentalisée. Ce n'est pas trop difficile pour un pays comme le Japon, mais le Mexique - c'est celui que j'ai essayé - qui a un taux d'alphabétisation très bas ne peut pas s'occidentaliser tant que ce problème n'est pas réglé. Mais ce n'est pas EU4, vous ne pouvez pas le résoudre en utilisant tout votre Mana dessus, comme vous le feriez à Oirat ou Kobgo pour obtenir la féodalité. Il faut attendre, plusieurs années. Je ne sais même pas si c'est possible depuis que je me suis ennuyé et que j'ai arrêté. Si vous ne jouez pas dans une nation occidentalisée - ou avec un taux d'alphabétisation élevé - vous ne pouvez pas jouer au jeu technologique. De plus, les généraux sont plus un choix esthétique qu'un décideur de guerre. De même, le moral ne joue pas un rôle aussi important. Les guerres sont donc plus une question de technologie et de chiffres.
  3. Le commerce est complexe. EU4 est extrêmement simple, obtenez une puissance commerciale dans de bons nœuds et détournez le commerce vers des nœuds où vous collectez de l'argent. Dans Vic2, les biens commerciaux sont utilisés par les usines pour fabriquer des biens que vous - ou vos capitalistes - vendez, qui pourraient être nécessaires pour fabriquer des biens plus raffinés. Si vous n'avez pas les matières premières nécessaires, vous devez les acheter dans un autre pays à un prix plus élevé, si elles vous vendent du tout. Par exemple, je ne pourrais jamais obtenir des manufactures textiles rentables parce que je n'avais pas de colorant, donc elles feraient toujours faillite jusqu'à ce que je puisse créer une teinture synthétique avec une technologie de fin de partie. Pourquoi je ne pouvais pas l'acheter vient comme point suivant.
  4. Le mécanicien Great Power de Vic2 est en fait primordial. Dans EU4, cela vous donne juste quelques points supplémentaires et des options sophistiquées. Dans Vic2, il décide du succès de votre économie. En tant que grande puissance, vous avez une sphère d'influence et vous essayez de convaincre les pays - soit diplomatiquement, soit par la guerre - de la rejoindre. De cette façon, ils seront obligés de vous vendre leurs produits en premier et d'acheter vos produits en premier. Cela signifie que si vous n'avez pas de sphère d'influence et n'en faites pas partie, vous devez attendre de voir si quelqu'un a des restes de matériaux à acheter et si quelqu'un a besoin des produits supplémentaires que vous vendez. Cela peut être pénible si vous essayez d'être une nation indépendante des porcs impérialistes.

Ce que ces quatre points signifient, c'est que la sélection de pays agréables à jouer est bien inférieure à EU4 et que Vic2 est un jeu beaucoup plus complexe. Que ce soit bon ou non dépend de vos préférences personnelles.

Une dernière chose à garder à l'esprit est que l'expansion agressive - je ne me souviens pas comment cela s'appelle dans Vic2 - est une affaire sérieuse. Si vous dépassez 25, alors le monde entier vous verra comme une menace et aura libre cours pour vous effacer de l'existence. Cela rend la guerre plus rare en Europe, bien que la guerre avec des nations non civilisées n'entraîne pas autant de pénalités.

En fin de compte, si vous aimez Vic2 dépend du temps que vous êtes prêt à passer à apprendre un jeu plus complexe et nuancé - je n'ai même pas parlé de politique et de pop - et si vous aimez la sensation différente de la guerre et de la diplomatie.


Réponse 2:

Vous dites que vous avez joué et apprécié EUIV - je suppose que vous y jouez depuis un moment - et que vous êtes donc habitué aux nuances des jeux Paradox.

Cela compte, car le principal inconvénient de Vic II est qu'il est si difficile à entrer. Même avant de commencer à jouer, vous rencontrez un barrage de boutons et de symboles apparemment indéchiffrables qui feraient pâlir Alan Turing.

Cependant, étant donné que vous avez joué à EU4, vous devez savoir maintenant que les jeux Paradox valent presque toujours la peine de se lancer. Vic II est un jeu merveilleux, mais il faut persévérer.

Ce sont des jeux très différents, c'est vrai, mais à la fin de la journée, ils partagent tous les deux beaucoup d'idées de base de tous les jeux Paradox, et cela vous aidera à démarrer.

Le système économique est très différent pour refléter plus étroitement le système capitaliste que la plupart des pays du monde utilisent. Il s'agit maintenant d'usines et de personnes. La principale chose à laquelle vous allez devoir vous habituer est de savoir où construire des usines et quelles usines vous allez construire.

Si vous ne le réalisez pas maintenant, vous le ferez si vous jouez à Vic II, mais EUIV est en fait assez simplifié. Bien sûr, cela semble compliqué (et ça l'est), mais à la fin de la journée, même les joueurs qui ne savent pas vraiment ce qui se passe peuvent s'embrouiller et garder la tête hors de l'eau. Cela ne s'étend pas vraiment à Vic II.

Par exemple, la construction. Dans EUIV, vous économisez, choisissez un bâtiment et placez-le dans une province. Tout le reste, comme le montant d'argent auquel vous pouvez vous attendre, est fait pour vous et présenté de manière utile. À EUIV, vous êtes du genre, et heureusement, la fonction publique a déjà fait la recherche. C'est à vous de prendre la décision.

Cependant, dans Vic II, vous êtes la bureaucratie, le parlement, le roi et la figure de Dieu tout en un. Vous devez choisir quelle usine, où l’installer, puis vous assurer que les gens y travaillent, que ce soit rentable, et s’il faut la subventionner…

Ce que j'essaie de dire, c'est que ce sont des jeux différents. EUIV est une simulation de pays. Vic II est une simulation de gouvernement.

Mais si vous avez essayé EUIV, vous devriez l'aimer. Vous aurez le savoir-faire et la préparation, et vous devriez en profiter.


Réponse 3:

Cela dépend vraiment. Vic 2 est une bête entièrement différente par rapport à EU4. La seule autre chose que les deux jeux ont en commun est le système de combat, et pour la plupart, tout le reste est différent.

Commençons par la diplomatie. La diplomatie Vic 2 ne fonctionne PAS comme celle d'EU4. Vous ne pouvez vassaliser personne, vous ne pouvez pas saisir plus de terres dans une guerre que vous n'en aviez initialement revendiqué, et il n'y a pas de diplomates. Cela vous amène à aborder la diplomatie avec une attitude prudente et une planification minutieuse. La diplomatie dans Vic 2 consiste à faire du jockey une petite nation avec de plus grandes nations à votre avantage.

Systèmes économiques et commerce et aussi très différents. Au lieu de contrôler les modes de commerce et certaines ressources pour gagner de l'argent, Vic 2 concerne les usines et la production des usines. Construire les bonnes usines quand et où est extrêmement important. La population est également le facteur décisif le plus important dans le développement de votre nation. Dans EU4, il vous suffit de cliquer sur un petit bouton pour changer la culture d'une province. Pas à Vic 2. Les populations ont des besoins, des salaires, des aspirations politiques différents et bien plus encore. Vic 2 est tellement plus compliqué que EU4 en ce sens qu'il est difficile à croire.

Mais la principale raison pour laquelle il est différent d'EU4 est le fait qu'il s'agit d'un vieux jeu, avec de vieux systèmes et de vieux graphismes. Il faut du temps pour s'y habituer. Mais une fois que vous y êtes entré et que vous aurez enfin compris les systèmes de jeux, je pense que tout joueur EU4 pourrait en profiter.


Réponse 4:

Oui! Jeu très amusant même si je n'ai que 50 heures dedans

Je ne peux pas vraiment jouer beaucoup pour le moment.

Je veux dire que vous pouvez conquérir le monde au Canada, comme c'est génial.